L’accord de Paris a été déposé aux Nations unies à New York et a été ouvert à la signature pour une année à compter du 22 avril 2016. L’accord entrera en vigueur après que 55 pays qui représentent au moins 55% des émissions mondiales auront ratifié l’accord.

Création d’un marché de capacité :

Conformément à la loi NOME, la France a mis en place un marché de capacité, explique le site http://electricite-nantes.com. Le mécanisme de capacité vise à encourager la gestion de la demande, notamment pendant les heures de pointe, par l’achat ou la vente de certificats selon que les besoins en consommation d’énergie sont satisfaits.

Les perspectives, suite à la COP 21 et la libéralisation du marché de l’énergie et la transition énergétique

Les termes ont été définis par le décret n ° 2012-1405 du 14 décembre 2012 et confirmés par un arrêté ministériel du 22 janvier 2015.

Depuis 2007, la libéralisation du marché de l’énergie et la transition énergétique se poursuivent pas à pas.

Historiquement, la France est fortement attachée à un service public de l’énergie, un pas important vers la libéralisation et la transition énergétique a été réalisé l’année dernière, notamment avec :

  • la fin des tarifs réglementés
  • et l’adoption de la loi sur la transition énergétique le 17 août 2015.

Ne loupez pas non plus ces articles :